Il existe plusieurs de mythes du coaching de carrière qui se diffusent.  Beaucoup de employeurs essaient de dissuader ses employés de faire le coaching de carrière, ou ne pas les provider avec l’opportunité de la prendre, à cause de la peur qu’ils vont quitter leur emploi actuel.  Même si c’est vrai pour certains, le processus ne convainc pas la majorité de gens de changer complètement leur carrière.  Cependant, c’est vrai que le coaching de carrière les donne plus de confidence en soi et de motivation, ainsi que la capacité de mieux comprendre leurs talents, passions, points forts, et points fables, qui souvent provoque une change de perspective qui permet la personne de continuer avec sa emploi actuel, bien que dans une manière plus content et productive.

Tous les employés travaillant à Bruxelles ou Wallonie pour les hôpitaux privées, les crèches, les maisons de repos, les associations de jeunes etc. sont accordés un processus complet du coaching de carrière complètement gratis.  Cela est grâce à la connaissance correcte des avantages mutuelles pour toutes les partes en raison de ce processus.  Après de demander le premier 150 bénéficiaires de faire un questionnaire avant ainsi qu’après ils ont complété le processus du coaching de carrière, l’organisation responsable de la administration a été capable de voir des résultats remarquables.  Le plus notable de lesquels est le fait qu’après le coaching il y avait une tendance forte d’une augmentation de leur volonté de rester dans leur emploi actuel (ne que 22% ont estimé qu’ils devraient change emploi à courte ou à moyen terme, en lieu de 33% avant de l’orientation) puisque en évaluant leurs talents et passions, ils peuvent voir qu’ici est où ils vraiment veulent d’être.  Cette change de perspective et l’idée renforcée que leur travail fait une différence à la société (93,5% a dit qu’ils ont estimé que leur travail était utile à la société, au lieu de juste 84% avant du coaching) ont causé une baisse des niveaux de stress et du bilan mental et émotionnel des employés.  Avant de effectuer le coaching, 76,4% des employés a dit qu’ils étaient stressés par travail, mais après, cette figure a descendu à 59,6%.  Ce n’est pas un secret que une vie sans stress est plus contente, donc c’est peu surprenant que avec ce réduction aux niveaux de stress est une augmentation à la volonté de rester dans leur travail actuel.  Une réduction aux niveaux de stress aussi réduire le risque du burnout.

 

Bien sûr, en parlant de « bonheur » d’un emploi, l’environnement complet du lieu doit être en tenu compte, et cet étude mont que celui-ci a aussi été amélioré.  Une mieux connaissance de comment leurs capacités intégrer à l’environnement de travail peut encourager plus de bonne volonté de s’améliorer à leur emploi actuel, avec plus de 70% de les participants estimant qu’ils sont satisfaits par travail, au lieu de seulement 48% à l’avance.  On peut l’expliquer avec le fait que 10% des participants ont pensé qu’ils ont amélioré la communication avec leurs collègues au bon niveau (avant l’orientation juste 43% ont déclaré d’avoir la bonne communication, mais cette figure a sauté jusqu’à 53% après),  et 20% net des participants ont indiqué que leurs relations avec leurs collègues ont changé de mauvais à bonnes.  De plus, ceux qui ont dit qu’ils ont estimé qu’ils étaient reconnus pour leurs accomplissements professionnels augmenté à près de 65% tandis que avant ce n’était que 48%.  Cela est, peut-être, à cause du fait que en connaissant ses points forts, ses points faibles, et ses préférences, on pourrait communiquer mieux aux autres, ce qui, non seulement, améliore le travail en équipe, mais aussi l’environnement en général du milieu de travail.  Tous ces facteurs combinés se rendent l’expérience globale du travail plus attrayant, et bien que ces changements ne soient qu’un simple change de perspective, le coaching de carrière aide de tenir compte de cette perspective.

 

Avec cette perspective positive de leur environnement, les employés qui ont bénéficiés du coaching de carrière avaient un point de vue plus positif sur leur évolution professionnelle.  Avant de commencer leur processus du coaching de carrière, plus de 25% avait voulu à quitter, alors que après ce nombre a été réduit jusqu’à 14%.   En mieux connaissant leurs propres points forts et leurs propres faiblesses, les employés pouvaient voir mieux comment ils intègrent au milieu de travail et leur poste actuel, ce qui les a rendus beaucoup plus disposés à rester.  De plus, un tiers de bénéficiaires a constaté qu’ils sentaient motivés par leur travail, ce qui était une augmentation de près de 15 points de pourcentage.  Aussi, plus de 20% a augmenté ou enrichi les tâches qu’ils avaient au milieu de travail ; prouvant qu’une mieux connaissance de ce qu’ils veulent dans la vie encourage les travailleurs de faire tout son possible pour s’améliorer professionnellement, qui aussi augmente leur valeur pour le milieu de travail.

 

Sans aucun doute, il existe aussi un pourcentage d’employés qui trouve que, pour eux, la meilleure chose à faire est de laisser leur emploi actuel.  C’est peu probable qu’une personne, dont le travail corresponde à ses talents et ses passions, déciderait à laisser après de effectuer l’coaching de carrière.  Néanmoins, l’coaching de carrière aide ceux qui ont « cassé leur contracte psychologique » avec l’organisation à prendre la décision la plus saine et productive pour tous impliqués : l’employé(e), l’employeur, les collègues, les clientes, et la société en général.

 

Tous employés et employeurs pourraient bénéficier d’un coaching de carrière méthodologique comme celle-ci fourni par OrientaEuro.  Cela permet un match parfait entre les talents et passions de gens et ce qui en est besoin dans l’organisation.  Sentant comme ils appartiennent, retrouvant la signifiance dans leur travail et la mission de l’organisation, non seulement améliore leur expérience professionnelle, mais aussi augmente leur production, puisque un employé content est souvent aussi motivé et productif.

 

Menu